Types de page

Le type de page détermine si la page va afficher du contenu, rediriger vers une autre page ou définir le point de départ d'un nouveau site internet dans la structure de page. Contao supporte six types de pages différents qui sont expliqués ci-dessous.

Type de page Description
Page simple Une page simple contient des articles et des éléments de contenu. C'est le type de page par défaut.
Rediriger vers une URL externe Ce type de page réoriente automatiquement les visiteurs vers une URL externe. Cela fonctionne comme un lien hypertexte.
Rediriger vers une autre page du site Ce type de page réoriente automatiquement les visiteurs vers une autre page de la structure de site.
Racine d'un nouveau site Ce type de page est le point de départ pour créer un site internet dans la structure de site.
Erreur 403 (accès interdit) Si un utilisateur sans permission essaye d'accéder à une page protégée, une page d'erreur 403 sera retournée. Cette page doit être ajoutée au premier niveau dans votre page racine d'un nouveau site.
Erreur 404 (page non trouvée) Si un utilisateur essaye d'accéder à une page qui n'existe pas, une page d'erreur 404 sera retournée. Cette page doit être ajoutée au premier niveau dans votre page racine d'un nouveau site.

Page d'accueil

Lorsque le front office est ouvert avec une requête d'URL vide (par ex. http://www.example.org/), Contao affichera la première page publiée dans la racine du site internet respectif. Vous devez définir index comme alias de cette page. C'est seulement alors que l'URL généré pour cette page sera également une requête vide.

À partir de la version 3.5.18, Contao redirigera automatiquement vers la page d'accueil si l'alias n'est pas défini comme index. L'URL comprend alors l'alias et le suffixe défini globalement (par ex. http://www.example.org/home.html).

Mode multi-domaines

Contao supporte plusieurs sites internet à l'intérieur de la structure de site et redirige automatiquement les visiteurs vers une racine de site particulière en fonction du nom de domaine ou des réglages de langues. Imaginons par exemple que vous deviez créer un site d'entreprise bilingue qui utilise le nom de domaine "www.example.com" et un petit site personnel qui utilise le nom de domaine "www.personal.example.org". Vous aurez besoin de trois pages racines d'un nouveau site pour cela :

Type DNS Code de langue Langue de secours
Site internet d'entreprise en allemand aucun de non
Site internet d'entreprise en anglais aucun en oui
Site internet personnel www.personal.example.org de oui

Le tableau suivant montre vers quelle page un visiteur va être redirigé en fonction du nom de domaine et de la langue de son navigateur.

Domaine Langue du navigateur Cible de redirection
www.example.com Anglais Site internet d'entreprise en anglais
www.example.com Allemand Site internet d'entreprise en allemand
www.example.com Espagnol Site internet d'entreprise en anglais
www.personal.example.org Non pertinent Site internet personnel

Notez que si nous n'utilisions pas l'option "langue de secours", le site internet personnel ne serait disponible que pour les utilisateurs dont la langue du navigateur est l'allemand !

Droits d'accès

Les droits d'accès déterminent ce que les utilisateurs du back office sont autorisés à faire avec une page et ses articles. Ils n'ont rien à voir avec les pages protégées qui ne sont accessibles que par certains utilisateurs front office ! Similaire au système de permissions des fichiers Unix, il existe trois niveaux d'autorisation :

  • Accès en tant que propriétaire d'une page
  • Accès en tant que membre d'un groupe propriétaire de la page
  • Accès en tant qu'utilisateur sans privilège

Chaque niveau peut avoir différentes permissions. Par défaut, le propriétaire de la page est autorisé à éditer la page elle-même ainsi que les articles de la page, tandis qu'un utilisateur d'un groupe qui possède une page est autorisé à éditer les articles seulement. Les utilisateurs sans privilège n'ont aucun droits en écriture.

results matching ""

    No results matching ""